Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les nourritures litteraistres - blog littéraire et culturel

Les nourritures litteraistres - blog littéraire et culturel

« Les nourritures litteraistres », ce sont des chroniques délivrés, pièces de théâtre, films, événements culturels, interviews…d’une quadra parisienne qui aime la vie et découvrir des pépites! La passion des livres et de tous les voyages émotionnels créés par l’Art en général, sont mon moteur et vous les partager mon bonheur. Bref, aucune ligne éditoriale précise, que du plaisir et de l’émotion! Je teste tout bien, je suis en recherche permanent de l’effet « waouh». Bienvenue dans mon monde, partageons, découvrons, nourrissons-nous !


"Alceste à bicyclette" de Ph. Le Guay

Publié par Silly Cassin sur 6 Juin 2016, 18:34pm

Catégories : #cinéma; comédie

"Alceste à bicyclette" de Ph. Le Guay

Sorti en 2013, ce film allie à merveille le théâtre de Molière et le plaisir de l'île de Ré hors saison.

Serge et Gauthier, jadis "collègues" ont évolué dans le monde artistique de manière opposée. Alors que Serge paraissait plus talentueux, il n'a pas su s'adapter à ce milieu superficiel, égoïste, faux et égocentrique, qu'il a définitivement rejeté en allant "s'enterrer" à l'île de Ré.

Gauthier, quant à lui, cumule les succès et une notoriété populaire, grâce à une série télévisée dans laquelle il campe le rôle d'un médecin, genre "Grey's anatomy" française.

Pourtant, Gauthier veut se lancer dans l'aventure de la mise en scène et du jeu théâtral en adaptant "Le Misanthrope" de Molière, et souhaiterait faire appel à son ami d'alors, Serge, qu'il part visiter à l'île de Ré.

Le projet le fascine, lui grand admirateur de Molière, expert des personnages, flatte son égo et lui donne envie de "remettre le couvert", Pourtant,Serge a rendu les armes de la comédie, il en est aigri et ne veut plus participer à tout cet artifice. Il va toutefois profiter de la situation, faisant languir Gauthier sur sa décision, le retenant le plus longtemps possible loin de Paris, lui imposant même de jouer le rôle principal, puis au pire, compromis bien difficile à concéder: alterner une semaine chacun, le rôle d'Alceste et celui de Philinte.

On sent que Serge se venge sur Gauthier de tout le mal être qu'il éprouve sur le fait de ne pas avoir su trouver sa place dans ce métier qui est sa raison de vivre.

Pendant cette semaine ilienne de retraite théâtrale, ballades à vélo, visites immobilières et rencontres féminines en la personne d'une jeune et belle italienne fraîchement divorcée et d'une jeune actrice porno vont se succéder, et commencer à créer une vraie relation amicale entre les 2 hommes. On y croit, et on a envie que le projet aboutisse!

Mais le film est bien conçu, et le côté retors de serge va ressortir après une soi-disant trahison, faisant tout basculer.

Le final, on s'en doutait, la représentation publique, au Théâtre de "l'Atelier' à Montmartre, où le pouvoir ascendant de Serge sur Gauthier est incontestablement prouvé.

J'ai beaucoup aimé ce film, qui aborde tous les sujets que j'aime. Lucchini est fidèle à lui-même (un rôle sur mesure), Lambert Wilson a dû mettre son égo de côté avec cet horrible brushing, ... Des scènes de répétition qui nous font découvrir ou redécouvrir l'œuvre de Molière. Drôle, fin, intéressant!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents