Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Silly Cassin

Paru en 2015 chez Flammarion, l'auteure nous livre ici son expérience de gouvernante au sein des familles les plus riches de France.

Alors que tout leur sourit, un restaurant propice, un fils idéal qui ne posait pas de problème et s'élevait "presque" tout seul, Michel Joyeux, décide de vendre son établissement pour s'installer avec femme et enfant dans sa région natale et ouvrir un restaurant encore plus grand, plus beau, plus renommé. Sauf que malheureusement, l'arnaque est parfois au bout de la rue, et le superbe établissement se révèle être totalement insalubre. Après la clé sous la porte et la banqueroute, le couple doit alors se reconvertir. C'est ainsi qu'ils vont devenir personnels de maison au service des plus riches.

D'abord au château de Margery dans la Lubéron, puis à Neuily-sur-Seine. Seulement Michel et Nicolas ne se plairont pas du tout dans cette nouvelle vie à laquelle ils n'arriveront pas à s'adapter et à se voir autrement que comme larbins. La vie du couple s'en ressentira et Françoise finira par divorcer et continue toute seule, en tant que Françoise Benoit.

Elle fera toute sa carrière en tant que gouvernante dans diverses Maisons de Neuilly à Paris, Genève et re-Paris, et nous fait ainsi découvrir des personnages plutôt atypiques, extrêmes, pour notre plus grand plaisir: l'avare, le gamin, le "chaud", la dévote extrémiste, Tatie Danielle, ... Un régal!

Mon avis:

J'ai aimé ce livre car il m'a fait découvrir le métier de mon arrière-grand-mère, et m'a fait replonger dans mes années hôtellerie, et notamment ma 1ère expérience au sein d'une Maison 4* où la progéniture des patrons considérait les serveurs du restaurant comme "leurs serviteurs" (la vérité sort de la bouche des enfants) et leurs parents n'hésitaient pas à considérer leurs subalternes comme du menu fretin, plus encore à leur retour de la messe... Ils avaient expié leurs pêchés, ils étaient tout neuf, pouvaient alors "re-griller quelques cartouches"...

Ce livre m'a "réveillée", motivée pour m'occuper de mon intérieur: j'ai terminé la pile de linge qui s'amoncelait, notamment les chemises de mon homme que j'ai repassées avec amour, fait les vitres et ciré le parquet. Un livre plein d'énergie, qui donne envie de faire des projets. pour ma part, changer de boulot? changer de boîte?

Car bien qu'au service des autres, cette Françoise Benoit m'a paru totalement libre!

Mes phrases préférées:

Les VIP les plus courtois sont les plus brillants.Inversement, ceux qui jettent leur manteau pour que je le ramasse, ceux qui ne remercient jamais et tous ceux qui, malgré les années, ne connaissent toujours pas mon prénom, sont aussi les plus bêtes.Ils ont hérité. Ils ont gagné par hasard. Ils ont grimpé par filouterie.

Plus encore que la faute de goût, le manque de culture générale, provoquait chez lui un profond dédain.

Les qualités essentielles du métier d'employée à domicile de luxe: ponctualité, minutie, diligence, diplomatie, disponibilité, discrétion, respect et vigilance.

Mieux vaut passer pour gâteux que d'écouter des imbéciles.Et il y en a beaucoup. Beaucoup trop. Donc on s'absente et on les plante là, c'est tout ce qu'ils méritent. L'oeil dans le vague, c'est la clé du succès.Quand on a l'air rêveur, voire idiot, les gens baissent la garde, ils renoncent. On ne se méfient jamais assez des absents, surtout quand ils sont là. L'oeil vague je vous dis. On n'a rien inventé de mieux pour arriver à ses fins!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nathalie 27/06/2016 16:20

la première citation me parle, je pense en effet que la politesse est un des premiers signes d'intelligence, toutes classes sociales confondues, car un signe du respect de l'autre

Silly Cassin 19/11/2016 11:51

Tout est dit!