Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Silly Cassin

"Richie" de Raphaëlle Bacqué

Richie, c'est Richard Descoings, le brillant et sulfureux directeur de Sciences-Po, décédé à New_York début Avril 2012.

Raphaëlle Bacqué nous livre ici la vie et l'ascension fulgurante de cet homme, pourtant si timide et discret, de ses débuts à l'ENA, en passant par le Conseil d'Etat jusqu'à son apogée à l'école de Sciences-Po, qu'il a transformée en institution respectée et vantée à l'international.

On y croise de nombreuses personnalités politiques et cadre-dirigeants des plus grosses entreprises françaises. On l'accompagne à l'international pour la promotion de son école auprès des plus grands et des plus influents. Et malgré sa gravitation dans les hautes sphères intellectuelles, cet homme nous semble tellement proche de nous. De son investissement auprès d'Aides, puis de son combat pour amener la culture et le savoir dans les quartiers défavorisés, leur donner l'accès à Sciences-Po. Il a brisé les codes, s'est fait aimer et aduler, Un ovni dans le monde si codé des hautes instances de la République. Sa vie privée aussi est atypique au milieu de tous ces conservateurs.Mais une vie marquée par la souffrance, la dépression, la bi-polarité, le besoin d'amour et de reconnaissance dans un milieu où pour réussir il faut être un killer! La mort l'a emporté dans son sommeil  à l'âge de 53 ans, à New-York, des suites d'une maladie cardiaque qui lui était inconnue.

Un homme brillant, dont les propos de l'ouvrage le décrivent ainsi:

"Un ange venimeux qui a perdu sa candeur dans ce monde repeint par la chimie en paillettes scintillantes...Son projet: "notre horizon, c'est le monde, notre maison, c'est l'Europe"...n'aime pas voyager et connait mal l'Europe, mais a compris la nécessité de préparer les élites à la mondialisation... "la vie est difficile et les étudiants doivent être stressés afin de se préparer aux réalités": Richard pense tout le contraire...Aucun paradis artificiel ne lui a apporté le plaisir qui'il a à frayer chaque jour avec cette jeunesse...Lorsque Richard regarde ces amphis bondés qui l'adulent, il ne voit encore que des jeunes bourgeois. Rien qui ressemble à cette transgression majeure qu'il aspire à incarner..Richard aime les hommes et a épousé une femme, appartient au grands corps et veut dynamiter l'Etat, pousse à une ouverture internationale quand lui-même est si français, fait une psychanalyse sans voir la folie autour de lui....Avec Richard, t'es pour ou t'es con...Mi-ange, mi-diable, il aime qu'on le flatte, il aime qu'on l'aime.Jamais rassasié de l'amour qu'on li voue...Mitterrand disait toujours que quand on fait une erreur, reculer, c'est ajouter une 2ème connerie à la 1ère...NE RENONCEZ A RIEN".

Un roman qui donne envie d'apprendre, de se cultiver, de se battre pour réaliser ses rêves. Rien ne lui semblait impossible. Sa vie et son oeuvre m'ont fait penser au destin d'Yves-Saint-Laurent avec son mentor Pierre Bergé. Et actuellement, d'un point de vue de la carrière uniquement, Emmanuel Macron.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article