Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les nourritures litteraistres - blog littéraire et culturel

Les nourritures litteraistres - blog littéraire et culturel

« Les nourritures litteraistres », ce sont des chroniques de livres,, pièces de théâtre, films, événements culturels, interviews…d’une quadra parisienne qui aime la vie et découvrir des pépites! La passion des livres et de tous les voyages émotionnels créés par l’Art en général, sont mon moteur et vous les partager mon bonheur. Bref, aucune ligne éditoriale précise, que du plaisir et de l’émotion! Je teste tout, je suis en recherche permanent de l’effet « waouh». Bienvenue dans mon monde, partageons, découvrons, nourrissons-nous !


"Venise n'est pas en Italie" Ivan Calbérac

Publié par Silly Cassin sur 6 Mars 2017, 19:19pm

Catégories : #roman, #prix des lecteurs Livre de Poche 2017, #coup de coeur, #littérature

#sélection Prix des lecteurs Livre de Poche 2017

#sélection Prix des lecteurs Livre de Poche 2017

Un coup de coeur en ce qui me concerne! Déjà, rien que le titre me plaisait et m'a accrochée. Venise pour y être allée, j'ADORE, et c'est vrai que ce n'est ni en Italie, ni nulle part ailleurs, c'est le temps suspendu, un jardin de Babylone, un rêve.

Une leçon de vie, d'amour, et d'amour filial. Sous forme de road-trip de Montargis à Venise, raconté dans son journal intime, caravane attelée à la voiture, Emile Chamodot, 15 ans, part trouver l'amour auprès de sa belle Pauline.

Mais c'est bien plus qu'il va trouver, et entamer la transition de l'enfant à l'adulte. 

On se retrouve tous dans ce roman: les 1ers émois, ce qu'on est prêt à faire (physiquement aussi pour plaire),les bobards racontés pour se faire bien voir, la honte des parents, et la reconnaissance éternelle qu'on leur voue, et nos petites hontes inavouées... Chaque réflexion de cet adolescent ressemble à du velours, c'est beau, c'est doux, altruiste. Le rythme du roman est parfait, difficile de s'arrêter, il y a sans cesse des intrigues et des rebondissements.

Je pense que cet auteur a un grand avenir en librairie (un style pur et évident), sachant qu'il a déjà fait ses preuves au cinéma et au théâtre. Une adaptation au cinéma serait un ravissement.

Je vous laisse découvrir le résumé à la Cassin (des belles phrases su livre qui en font sa synthèse) :

"Ma mère dit que j'ai une beauté discrète, ça peut s'approcher dangereusement de la mocheté...C'est peut-être pas la beauté irréelle des filles des magazines, elle n'est pas belle à en mourir, non elle est belle à en vivre. Parce-qu'elle est vraie... Nietzsche a écrit que vivre sans musique serait une erreur... Comme quoi la pire des tuiles qui vous tombe sur la tête peut se retourner et devenir une bénédiction...Je commençais à prendre de la confiance, c'est fou comme le mensonge donne parfois des ailes, alors que la vérité nous fait sombrer...les plus grands exploits, c'est ceux dont on ne parle jamais, c'est les gestes d'amour qu'on voit pas, mais on est dans une époque où plus personne trouve ça intéressant, les actes désintéressés...Elle avait l'air un peu triste, ce qui rend toujours les filles plus attirantes, surtout pour ceux qui sont obsédés par l'idée de sauver le monde comme c'est mon cas...la vie vous met tout le temps des choix compliqués dans la balance pour voir de quel côté vous penchez, elle menace sans arrêt votre équilibre...la vie c'est ce qui arrive quand on a d'autres projets (John Lennon)...le bonheur quand on n'a pas l'habitude c'est beaucoup plus compliqué qu'on ne croit".

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
D'accord avec ta critique. J'ai moi aussi adoré ce roman, alors que je ne suis pourtant pas spécialement fan de ce type de lecture.
Répondre
S
De même, une belle surprise!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents