Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Au Theatre Hebertot, 78bis bd des Batignolles, 75017

Au Theatre Hebertot, 78bis bd des Batignolles, 75017

Mise en scène de Charles Tordjman, texte adapte en français par FranciIS Lombrail.

 

L"histoire:

Alors que le procès d"un jeune homme de 16 ans, accuse de parricide, 12 hommes, les jurés, se retrouvent réunis dans une pièce isolée, afin de délibérer.

Il fait très chaud ce jour là, la canicule sévit depuis quelques jours, et leur fenêtre est scellée.

Tous pensent que ce vote va être une formalité, mais l"un d"entre eux émet des doutes quant à la culpabilité du jeune homme. Il trouve que tout est allé trop vite, que le procès était à charge, que sa culpabilité était acquise d"avance, et que son avocat n"a jamais tente de le disculper.

Comme il faut l"unanimité des voix, c"est à dire 12/12, pour que le verdict soit prononce, il va falloir discuter. Comment procéder? A lui de convaincre ses partenaires ou à eux de le faire changer f"avis? Mais le temps est compte: les uns ont hâte de rentrer chez eux se rafraîchir, se reposer ou encore aller au match de baseball, Chicago devant affronter Boston.

Chacun va exposer son avis, surenchéri ou détruit par les autres... le fil de l"histoir va se rembobiner fur et à mesure, laissant éclater une vérité plus plausible, alors que l"orage gronde dehors. 

Les jurés vont-ils être convaincus ! L"unanimité arrivera-t-elle a être faite?

Mon avis:

Adapte du célèbre film de Sydney Lumet sorti en 1957, Bruno Wolkowitch reprend avec brio le rôle endosse alors par Henri Fonda. Le rôle de celui qui osera s"opposer à ses collègues et prendre le temps de la réflexion, ne serait-ce qu'"1 heure. Il s"agit tout de même de décider du destin d"un jeune homme de 16 ans, qui a connu  la souffrance et la violence toute sa vie. L"enjeu: la liberté ou la chaise électrique!

Grâce à lui, les 12 jurés vont mettre en lumière des faits qui sont passés inaperçus pendant l"enquête et pendant l"audience, des "reconstitutions" et des contradictions. 

Même sile film et donc la pièce, se déroulent dans les années 5o, le texte n"à pas pris une ride et pourrait très bien se situer aujourd'hui"hui, aux Usa comme en France. Le coupable idéal à la dent dure, le quart d"heure de gloire également... Ce qui donne à réfléchir. Sans le courage de cette personne, un innocent aurait perdu la vie, la justice n'aurait pas été juste, le travail de la police n"aurait pas été noble.

La mise en scène est superbe et talentueuse: faire tenir 12 hommes sur une même scène pendant 1h30  sans que personne ne se marche dessus, sans que personne ne passe inaperçu. Bien sur Bruno Wolkowich se détache de par sa notoriété et son rôle mais tous les acteurs sont formidables. L"ambiance lourde, moite, et pesante est bien reconstituée.

Les caractères des personnages sont bien représentés par leurs réactions physiques: plus ils sont agités, bavards. Rapides, plus ils sont déstabilisables et non convaincants. Et inversement. CQFD.

Une pièce formidable, à voir absolument... c"est très très très très bien. Et fort. Une belle leçon.

Un coup de gueule toutefois envers le public qui ne se gène plus pour arriver en retard, sortir à plusieurs reprises faisant grincer les portes à chaque fois, et à envoyer des sms ou consulter son portable... lumineux! C"est Un vrai manque de respect pour les acteurs, mais aussi pour le reste de la salle.

 

12 hommes en colère - pièce de Reginald Rose12 hommes en colère - pièce de Reginald Rose
12 hommes en colère - pièce de Reginald Rose
Tag(s) : #theatre, #polar, #psychologique, #cinéma

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :