Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les nourritures litteraistres - blog littéraire et culturel

Les nourritures litteraistres - blog littéraire et culturel

« Les nourritures litteraistres », ce sont des chroniques de livres,, pièces de théâtre, films, événements culturels, interviews…d’une quadra parisienne qui aime la vie et découvrir des pépites! La passion des livres et de tous les voyages émotionnels créés par l’Art en général, sont mon moteur et vous les partager mon bonheur. Bref, aucune ligne éditoriale précise, que du plaisir et de l’émotion! Je teste tout, je suis en recherche permanent de l’effet « waouh». Bienvenue dans mon monde, partageons, découvrons, nourrissons-nous !


Là d’où je viens à disparu - de Guillaume POIX

Publié par Silly Cassin sur 14 Février 2021, 20:21pm

Catégories : #roman, #littérature, #jeune auteur, #contemporain

Éditions Verticales

Éditions Verticales

Aujourd’hui je vous propose un focus sur le roman de Guillaume Poix « La d’où je viens a disparu ».
Au travers de ce roman, vous suivrez les parcours de différents personnages qui tentent le tout pour le tout pour s’exiler aux Etats-Unis, en Italie, France, Angleterre.., ainsi que des activistes « génération identitaire » cherchant à les en empêcher. L’auteur s’appuie sur l’actualité (les attentats de Charlie, les photos chocs qui ont bouleversées le monde comme le petit garçon syrien Aylan Kurdi échoué sur une plage, et Oscar Martinez Ramirez noyée avec sa fille en traversant la frontière mexicaine).
 Des histoires fortes, poignantes, qui se passent aux 4 coins du monde: Le Salvador, les États-Unis, le Mali, la France. Une multitude de personnages qui finissent tous par avoir un lien entre eux. Les histoires s’imbriquent les unes aux autres et c’est assez bien fait, comme un casse-tête chinois. On se demande comment il va faire pour y arriver et ça arrive! D’un coup! 
Mais ce roman est triste car il ne laisse pas entrevoir beaucoup d’espoirs. Aucun d’eux n’aura le parcours heureux rêvé. Il semble tellement impossible d’échapper à son destin. Les enfants s’échappent pour un avenir meilleur (et on pense forcément à la chanson de JJ Goldman « La-bas ») . Il montre aussi la déception ou même la honte des parents qui qface à leurs engagements/positions. Il y a quelques références cocasses à Donald Trump qui auraient pu détendre l’atmosphère mais qui la plombe d’autant plus... c’est son mandat présidentiel (et sa volonté de construction du mur) qui fera partir son employé de maison.
Ce roman était prometteur, mais il n’a jamais réussi à décoller. J’aurais aimé que la fin (ou une des fins) soit différente. Je n’ai pas compris le titre, car ils retournent tous dans leurs pays (ou pire) qu’ils ont voulu fuir...
Si vous avez une explication à m’apporter...
Ce roman , aux Éditions Verticales, été sélectionné pour le « prix du 2ème roman Lecture en tête 2021 » de Laval.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents