Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Derrière les portes - de B. A. PARIS

Rencontrer l'homme idéal: beau, riche, intelligent, galant, bienveillant, prévenant et follement amoureux, n'est-ce pas trop beau pour être vrai?

C'est peut-être la question qu'aurait dû se poser Grâce avant de succomber au charme de Maitre Jack Angel...

En effet, quand on est célibataire depuis de nombreuses années, préoccupée par le destin de sa soeur handicapée et n'imaginant pas vivre sans elle une fois sa scolarité terminée, on a du mal à se dire qu'on va pouvoir imposer cela à un homme.

Or, quand Grâce rencontre le prince charmant, John, prévenant, avenant, et investit dans le bien-être de Millie,on se dit que la roue tourne et que le conte de fée commence...

Malheureusement il sera de courte durée. Mais qui pourra s'en rendre compte et sauver Grâce du piège dans lequel elle s'est laissée prendre...

 

Qu'en penser?

C'est palpitant, intrigant, on commence la lecture et on ne la lâche plus! Cela faisait longtemps que je n'avais pas eu cette sensation avec un livre.

D'habitude je prends mon temps, je savoure ou je "traîne des pieds"... Mais là, c'est addictif et il est difficile voir impossible à lâcher. Aucun angle mort pour faire une pause, il y a toujours un rebondissement, un évènement qui relance la machine!

J'ai beaucoup aimé, j'ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture. Je ne connaissais pas cette auteure. B.A. Paris est anglaise, est née et a grandit en Angleterre. Sans le savoir, et même si l'histoire de "Derrière les portes" se passe à Londres et ses environs, on sent de suite "une patte" française. C'est étonnant de voir à quel point cela transparaît dans son écriture!

Merci Caro :-) de me l'avoir fait découvrir.

J'ai donc acquis un nouveau roman, toujours thriller, dans la même veine, de B.A. Paris, "Défaillances" pour continuer à vibrer...

Tag(s) : #thriller, #litterature anglaise, #contemporain

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :